A B C D E F G H I J L M N O P Q R S T U V W Y
Lettre A
Titre Quelques notes ensemble... Date Albums

Ecoutez la chanson
chez Amazon.fr

Oncle William
raconte...
1.2.3.4 Une chanson amusante et sans prétention dans laquelle tout finit bien, puisque Juana retrouve un mari et...le capitaine aussi ! Aux dires de l'auteur, c'est surtout « du n'importe quoi, une petite amusette de fin de face».
Dans ce morceau, Wiliam assurait à la fois le chant, le piano, les marimbas et les chœurs.
1976 Dans un vieux rock'n'roll  
4 saisons (Les) Les textes sont de Gérard Manset, la musique de William Sheller. C'est le premier 45 tours où on l'entend chanter, paru en 1968. William estime que ses premiers essais discographiques n'étaient pas bien réussis, par manque de compétence en studio, et parce qu'il fut obligé de limiter ses audaces musicales aux moyens du bord. A noter que William a aussi interprété cette chanson en italien sous le titre E'la verita. 1968

Couleurs/
Les 4 saisons
(45 t)

 


 
A franchement parler

William avait remarqué que dès qu'un petit groupe se forme, que ce soit des collègues de travail, des amis autour d'un barbecue, une association, un club de boulistes ou autres, il y a toujours un membre au comportement bizarroïde qui semble venu là juste pour pourrir la vie des autres : « On a tous dans nos relations quelqu'un qui manifestement n'est pas conforme, qui n'est pas net, quelqu'un à qui on ne confie rien... On se demande comment ces gens-là n'ont pas de remords, n'ont pas d'angoisses... Alors je me suis demandé ce que ces gens-là peuvent avoir dans la tête ». William Sheller en a eu l'idée en écoutant une chanson des Who, un texte qui disait : « Personne ne peut comprendre ce que c'est que d'être un homme triste et méchant derrière des yeux bleus ». « J'aurais bien aimé être un vrai salaud, un escroc, explique-t-il, un type qui aime ses enfants, les plantes et les oiseaux, et qui écrabouille tout le monde avec un chouette sourire. Là, il y a un truc qui me dépasse. On a une espèce d'éthique, d'éducation ou de peur qui nous empêche d'être comme ça. » Le compositeur a donc imaginé ce qu'il ferait à la place de ce genre de personnage.  

1977

-Symphoman
-Olympia 82
-William Sheller et le quatuor Halvenalf
-Olympiade
-Tu devrais chanter
-William Sheller et le
quatuor Stevens live

 
Adieu Kathy

Une des premières chansons interprétées par William Sheller sur 45 tours, parue en 1969. Les paroles sont de Bob Medhi et la musique de William Sheller. Ce dernier aurait bien voulu qu'on enterre ses premiers essais pas très aboutis au fond d'un jardin, mais ils ont été retrouvés et figurent aujourd'hui dans l'Intégrale sur le CD « Péchés de jeunesse ».

1969 Adieu Kathy/Leslie Simone (45 t)

 
Ailleurs

« Mais qu'est-ce qui fait que je suis bien comme ça, que je ne vous ressemble pas, comme un étranger sur terre ? », chante William Sheller dans cette chanson. En effet, explique-t-il dans une interview, « C'est vrai que je reste une espèce de satellite qui regarde la planète tourner.J'ai un problème d'intégration, du mal à adhérer à une philosophie, un mouvement, un engagement. Je me sens très tolérant mais je finis par me demander si cela ne confine pas à de l'indifférence. »
Le texte est signé Bruno de Tolbiac et la musique a été écrite par William. Elle est magnifiquement interprétée par l'Orchestre du Capitole de Toulouse.

1989 Ailleurs  
A l'après-
minuit

Un souvenir de soirées enfumées où les amis sont partis très tard, en laissant les bougies se consumer et les cendriers pleins.
Lors de sa tournée avec quatuors effectuée à l'automne 2005, William Sheller a eu la très bonne idée de ressortir et de réorchestrer cette magnifique chanson un peu oubliée.

1977 -Symphoman
-Tu devrais chanter
-William Sheller et le
quatuor Stevens live
 
Amour noir (l')

Allusion sans équivoque aux amours proches de la passion dangereuse et un peu perverse.

1984 Simplement  
A qui je m'abandonne

Un homme qui s'interroge sur les raisons d'une grande passion, mais dont il ne dira rien de plus et qu'on doit lui laisser vivre car « C'est sans histoire/Et ça ne regarde personne/C'est entre toi et moi. » En plus, c'est un attachement qui « ne fait de mal à personne. »

1976 Dans un vieux rock'n'roll  
Archet sur
mes veines (un)
« J'avais envie de bricoler pour quatuor à cordes, une chanson qui aurait eu un peu des sonorités bluesy, un peu cow-boy, un peu country. Et puis ça a donné une petite chanson racontant la vie d'un personnage misérable. » Lequel morceau a été écrit par William pour les musiciens du quatuor à cordes qui l'accompagnait sur scène depuis deux ans. Chanson tournée en clip vidéo par Danny Willems et Danny Hiele en 1990. 1989 -Ailleurs
-Live au TCE
-William Sheller et le
quatuor Stevens live
 
Athis

Une chanson au charme surréaliste des poèmes des années 30, où la maison grandit autour d'une fenêtre. Ici les passants n'avancent pas, mais se laissent porter par la rue qui marche sous leurs pas.
Violon solo assuré par Jean-Pierre Catoul, chef d'orchestre de William Sheller sur scène pendant quinze ans.

2000 Les machines absurdes  
Avatar I
(LOG IN)

2008 Avatars  
Avatar II
(LOG OUT)

2008 Avatars  
 
* Un commentaire à ajouter ?
Envoyez-moi un courriel en tapant dans votre messagerie :