A B C D E F G H I J L M N O P Q R S T U V W Y
Lettre B
Titre Quelques notes ensemble... Date Albums

Ecoutez la chanson
chez Amazon.fr

Oncle William
raconte...
Basket ball

Un jour, William Sheller est allé sonner chez un copain par hasard pour lui rendre un objet qu'il lui avait emprunté. Et il est tombé dans une famille à l'ambiance très rigide, totalement contraire à ce qu'il vivait chez ses parents : « C'était d'un propre... comme s'ils attendaient quelqu'un...c'est tout juste si on ne m'a pas mis les patins...Ah ! les biscuits secs, y restait plus que les ronds avec la cerise, ceux qu'on mange jamais finalement...» Il s'est alors demandé : « Mais comment peut-on arriver à s'épanouir dans une famille pareille ? »
Et ces souvenirs ont fini par ressortir dans une chanson : « Un jour j'avais un bout de thème, et à chaque fois que je l'écoutais je revoyais les gâteaux avec la cerise, la biche sur la télé, le napperon avec la pointe qui descendait sur la tête de la speakerine, le parquet bien ciré un dimanche après-midi...et ça a donné un morceau qui s'appelle Basket ball. »
William a donc imaginé « un personnage étouffé par sa famille et qui trouve comme solution de jouer au basket et de faire du rock pour vivre autrement, pour respirer un peu. Mais c'est tout à fait inventé. »

1987

-Univers  
-Sheller en solitaire
-Olympiade 
-Tu devrais chanter

 


Belle journée (une)  

2015

Stylus

 
Bière y était bonne (la) Une histoire de solitude imaginaire dans un bar de Tokyo. Pour tous ceux qui comme moi, ont mis des années à comprendre ce que dit William dans le refrain, en voici la transcription : « Ooh ooh, ooh ooh/On m'avait dit ooh/Je savais simplement/C'est des détails/Que la bière y était bonne...»
En juin 1978, William a interprété cette chanson dans une émission de télé japonaise à l'occasion de son premier voyage
au Pays du soleil levant. Elle est ensuite sortie sur 45 t en pressage japonais.

1976

 

Dans un vieux rock'n'roll


 
Billy nettoie son saxophone La seule chanson de William où il nomme avec son propre diminutif (Billy) le personnage en proie au mal de vivre, à la cocaïne et au valium, mais... il ruse en lui donnant comme instrument le saxophone, dont lui-même ne sait pas jouer ! Donc c'est lui, sans être tout à fait lui tout en l'étant un peu quand même... 1980 Nicolas  
Blackmail 2008 Avatars  
  Bus stop   2015 Stylus